Commentaires, techniques et analyse de la 16e journée de Premier League par Claude Henrot

16e JOURNEE PREMIER LEAGUE

 

LES NEUF AUTRES MATCHES

 

GRANDES LIGNES

 

Ne cherchez plus !

Après huit succès d’affilée (record du club), Leicester City est bien la seule équipe qui pourrait encore empêcher les Reds de (re)devenir champions.

D’autant qu’elle les accueillera au King Power lors d’un Boxing Day de feu.

Serait-ce déjà le tournant de la league à 20 matches de l’épilogue ?

                                                                                         @§#§@

Sam 07/12 à 13h30
                                                                             EVERTON 3 – CHELSEA 1

Duncan Ferguson, manager intérimaire après le licenciement de Marco Silva, serait-il l’homme providentiel pour des Toffees révoltés et vainqueurs d’un Chelsea en perte de vitesse avec un 3e revers en quatre sorties ? Everton s’extirpe de la zone des relégables. L’Ecossais ad interim a peut-être ainsi repoussé le retour annoncé de son compatriote David Moyes à Goodison, où il avait passé 14 ans de 2002 à 2013 !

Liverpool a peut-être pris Everton au bon moment.

 

Technique

39.114 spectateurs  – Ref : Craig Pawson

Buts (assists) : 5e Richarlison (Sidibé) 1-0, 49e Calvert-Lewin (-) 2-0, 52e Kovacic (-) 2-1, 84e Calvert-Lewin (-) 3-1   
Penalty manqué : –
Jaunes : 3 (3-0) Digne, Richarlison, Calvert-Lewin
Exclusion : –
Temps additionnel : 2’ + 6’     


Man of the Match : Dominic CALVERT-LEWIN (E)                                      

Belge :  Batshuayi (C) sub, monté 82e                                                                      

Ex-étrangers JPL : –   

 

Stats du match

Possession : 30 % / 70 %                                            

Tirs au but : 13 – 15         

Dont cadrés : 7 – 4
Corners forcés : 1 – 5                                 

Fautes commises : 14 – 9    


Sam 07/12 à 16h00
                                                                    TOTTENHAM HOTSPUR 5 – BURNLEY 0

 

Mourinho est heureux. En écrasant les Clarets par 5-0, ses Spurs se sont repris magistralement après leur défaite devant Man Utd. Doublé de Harry Kane et une chevauchée fantastique de Son Heung-min, depuis ses 16 m jusqu’au point de penalty adverse, sur le 3-0. Le but du mois, certainement, et plus si affinités. Les Red Devils remontent dans le Top 5 mais à 5 points de Chelsea et du sésame pour la future Champions League.

 

Technique

58.401 spectateurs  – Ref : Kevin Friend

Buts (assists) : 4e Kane (Heung-Min Son) 1-0, 9e Lucas Moura (Alli) 2-0, 32e Heung-Min Son (Vertonghen) 3-0, 54e Kane (Alli) 4-0, 74e Sissoko (Kane) 5-0
Penalty manqué : –
Jaunes : 2 (1-1) Dier (TH) / Lowton (B)
Exclusion : –  
Temps additionnel : 3’ + 2’       


Man of the Match 
: Harry KANE (TH)                                      

Belges : Alderweireld & Vertonghen (TH) titulaires 90’                                                                   

Ex-étrangers JPL : Wanyama (TH) blessé / Vydra (B) sub, monté 65e     

 

Stats du match

Possession : 49 % / 51 %                                             

Tirs au but : 13 – 7         

Dont cadrés : 7 – 1
Corners forcés : 1 – 1                                

Fautes commises : 12 – 8   


                                                                       WATFORD 0 – CRYSTAL PALACE 0

Petit derby londonien sans buts et mais pas sans relief au Vicarage. Les Hornets, en nette progression cartes, mais en manque chronique d’efficacité, ont-ils voulu se montrer sous leur meilleur angle devant Nigel Pearson, leur nouveau manager qui les observait depuis la tribune Sir Elton John ?
Une lueur d’espoir a attisé la lanterne rouge en attendant peut-être une première victoire à domicile sur Man Utd… après son déplacement de ce samedi à Anfield.

Peu inspirés, les Eagles se font fait damer le pion au classement par Man Utd, Tottenham et Sheffield Utd.

Technique

20.070 spectateurs  – Ref : Martin Atkinson

Buts (assists) : – 
Penalty manqué : –
Jaunes : 6 (4-2) Femenia, Cathcart, Doucouré, Capoue (W) / Tomkins, Zaha (CP)
Exclusion : –
Temps additionnel :         


Man of the Match 
: Gary CAHILL (CP)                                    

Belges : Kabasele (W) titulaire 90’ /Benteke (CP) sub, monté 73e                                                                     

Ex-étrangers JPL : Cathcart (W) titulaire 90’ / Milivojevic (CP) titulaire 90’ ; Kouyaté (CP) titulaire, remplacé 83e    

 

Stats du match

Possession : 50 % / 50 %                                            

Tirs au but : 13 – 3         

Dont cadrés : 3 – 0
Corners forcés : 6 – 2                                 

Fautes commises : 15 – 16

                                                

Sam 07/12 à 18h30
                                                           MANCHESTER CITY 1 – MANCHESTER UNITED 2
COMPOS
CITY : Ederson ; Walker, Stones (59e Otamendi), Fernandinho, Angelino ; De Bruyne, Rodrigo (86e Gündogan), David Silva ; Bernardo Silva (65e Mahrez), Gabriel Jesus, Sterling
UNITED : de Gea ; Wan-Bissaka, Lindelöf, Maguire, Shaw (88e Young) ; McTominay, Fred ; James, Lingard (89e Tuanzebe) ; Rashford, Martial (74e A. Pereira)


La bête Manchester City était blessée, les Red Devils l’ont achevée en s’imposant méritoirement à l’Etihad. City stagne désormais à 14 longueurs des Reds, un tel gouffre ne se comble pas. En Premier League comme ailleurs.
Le paradoxe de Man Utd, il a engrangé davantage de points face aux équipes du Top 7 que contre les moins nantis !
En l’espace de 3 jours, Ole Gunnar Solskjær a fait taire ses détracteurs en battant Mourinho et Guardiola ! Tout lui est désormais pardonné.
Man City et Guardiola ont réclamé… cinq penalties. Ils n’en ont obtenu aucun puisqu’il n’y en avait pas. Excellents arbitrages de M. Taylor, au centre, et de M. Oliver à la VAR. Celle-ci est revenue sur un péno de Bernardo Silva alors que le jeu se poursuivait et Rashford l’a converti. C’est déjà le 8e penalty accordé à Man Utd.

Avec un peu de réussite, United aurait mené 0-5 au repos mais Rashford, Martial, Lingard & James se sont heurté à un Ederson brillantissime et à sa transversale.
City va certainement devoir casquer une énorme amende après que Fred a été bombardé de projectiles au moment de botter un corner à la 66e.

Technique

54.403 spectateurs  – Ref : Anthony Taylor

Buts (assists) : 23e Rashford (pen) 0-1, 29e Martial (James) 0-2, 85e Otamendi (Mahrez) 1-2 
Penalty manqué : –
Jaunes : 5 (3-2) Walker, De Bruyne, Bernardo Silva (MC) / de Gea, A. Pereira (MU)
Exclusion :
Temps additionnel : 2’ + 5’        


Man of the Match 
: Marcus Rashford, selon BBC. Aaron Wan-Bissaka ou Daniel James, selon nous.                                       

Belges : De Bruyne (MC) titulaire 90’ : A. Pereira (MU) sub, monté 74e                                                                      

Ex-étrangers JPL :  –   

 

Stats du match

Possession : 72 % / 28 %                                            

Tirs au but : 22 – 11         

Dont cadrés : 5 – 7
Corners forcés : 16 – 3                                 

Fautes commises : 10 – 10 

                                                            

Dim 08/12 à 15h00

                                                                     ASTON VILLA 1 – LEICESTER CITY 4

 

COMPOS
VILLA : Heaton ; El Mohamady, Konsa, Mings (23e Engels), Targett (78e Guilbert) ; Nakamba (59e Trézéguet), El Ghazy, Mc Ginn, Douglas Luiz, Grealish ; Wesley.
LEICESTER : Schmeichel ; Ricardo Pereira, Evans, Söyüncü, Chilwell (80e Justin) ; Ndidi, Praet (76e Albrighton), Tielemns ; Maddison ; Vardy, Iheanacho (64e Barnes)

En démonstration à Villa Park, les Foxes de Rodgers ont établi un record historique du club en PL en alignant 8 victoires de rang ! Jamie Vardy a marqué à chacune de ces 8 rencontres (11 buts) dont un doublé face à Villa. Ce sont ses 23e et 24e goals en 25 matches sous Rodgers ! Dennis Praet a délivré son premier assist et Ricardo Pereira a été victime de plusieurs décisions arbitrales erronées à son encontre.

Côté Villans, soulignons la très encourageante rentrée de Björn Engels monté à la place de Mings, blessé. L’ex-Brugeois a eu trois interventions déterminantes à son actif, sans lesquelles le score aurait pris d’autres proportions. En revanche, Wesley nous fait penser au plus grand buteur belge de tous les temps lorsqu’il était Red Devil. Il pèse !
Pour l’anecdote, 10 ex-acteurs de la Jupiler Pro Ligue étaient concernés par cette rencontre. Seul Lovre Kalinic, transfert flop d’AA Gent, n’y a pas pris part.

 

Technique

41.908 spectateurs  – Ref : Michael Oliver

Buts (assists) : 20e Vardy (Iheanacho) 0-1, 41e Iheanacho (-) 0-2, 45e+2 Grealish (Konsa Ngoyo) 1-2, 49e Evans (Maddison) 1-3, 75e Vardy (Praet) 1-4
Penalty manqué :-
Jaunes : 8 (6-2) Mings, Targett, Nakamba, McGinn, Wesley, Grealish (AV) / Ricardo Pereira, Iheanacho (LC)
Exclusion :
Temps additionnel : 3’ + 3’       


Man of the Match 
: Jamie VARDY (LC)                                     

Belges : Engels (AV) sub, monté 23e / Tielemans (LC) titulaire 90’ ; Praet (LC) titulaire, remplacé 76e                                                                       

Ex-étrangers JPL : Heaton & Wesley (AV) titulaires 90’ ; Nakamba (AV) titulaire, remplacé 59e ; Trézéguet (AV) sub, monté 59e ; Kalinic (AV) non retenu / Evans &  Ndidi (LC) titulaires 90’     

 

Stats du match

Possession : 41 % / 59 %                                            

Tirs au but : 15 – 23         

Dont cadrés : 2 – 8
Corners forcés : 8 – 5                                 

Fautes commises : 21 – 15    


NEWCASTLE UNITED 2 – SOUTHAMPTON 1

 

Avec Allan Saint-Maximin, homme du match, et Dubravka le gardien local, ce sont deux anciens Reds, Danny Ings et Jonjo Shelvey, qui ont animé la rencontre de St James’ dans lequel seulement un peu plus de 42.000 spectateurs avaient pris place. Bizarre cette désaffection des fans réputés parmi les plus fidèles du royaume, dès lors que les Magpies sont remontés de la zone trouble à la 10e place, à une unité des Spurs (7e) et deux de Man Utd (5e).

 

Technique

42.303 spectateurs  – Ref : David Coote

Buts (assists) : 52e Ings (Stephens) 0-1, 68e Shelvey (Carroll) 1-1, 87e Fernandez (-) 2-1 
Penalty manqué : –
Jaunes : 4 (1-3) Shelvey (NU) / Cédric Soares, Ward-Prowse, Højbjerg (S)
Exclusion :
Temps additionnel : 1’ + 5’                                    :         


Man of the Match 
: Allan Saint-Maximin (NU)

Belges : –                                                                      

Ex-étrangers JPL : Djenepo (S) titulaire, remplacé 73e    

 

Stats du match

Possession : 45 % / 55 %                                            

Tirs au but : 12 – 19         

Dont cadrés : 6 – 4
Corners forcés : 3 – 12                                 

Fautes commises : 11 – 17    


NORWICH CITY 1 – SHEFFIELD UNITED 2

 

Menés 1-0 à Carrow Road, Sheffield Utd a très bien su redresser sa barque et renverser la vapeur en l’espace de 3 mins peu après la pause.
Avec nos Reds, les Blades sont les seuls encore invaincus away from home : 2 succès, 6 partages. Leur plus longue série parmi l’élite depuis les 10 matches sans défaite alignés en… 1899-1900 !
Historic day for VAR : à la 74e, Mr Hooper exclut Basham (SU). Rouge directe. Pour une grosse maladresse sur McLean, plutôt qu’une agression. La VAR intervient et le Blade, déjà sorti, est rappelé sur le terrain. La couleur du carton passe alors du rouge au jaune. Une première dans l’histoire du foot anglais !

Technique

26.881 spectateurs  – Ref : Simon Hooper

Buts (assists) : 27e Tettey (Zimmermann) 1-0, 49e Stevens (Baldock) 1-1, 52e Baldock (-) 1-2 
Penalty manqué :
Jaunes : 4 (0-4) Basham, Egan, Norwood, Robinson (SU)
Exclusion : –

Temps additionnel : 2’ + 6’      


Man of the Match : George BALDOCK (SU)                                   

Belges : –                                                                   

Ex-étrangers JPL : Verrips (SU) non repris     

 

Stats du match

Possession : 58 % / 42 %                                             

Tirs au but : 14 – 9         

Dont cadrés : 4 – 3
Corners forcés : 9 – 1                                 

Fautes commises : 6 – 12    

Dim 08/12 à 17h30                                                                                                                           
                                          BRIGHTON & HOVE ALBION 2 – WOLVERHAMPTON WANDERERS 2

 

Rencontre très disputée à l’Amex où les quatre buts ont été inscrits en l’espace de 16 minutes en fin de première période. Les Wolves possédaient les individualités pour l’emporter mais le BHA à la sauce Potter, avec un Matt Ryan en super forme, est désormais capable de contrer les meilleurs. Bonne prestation de Leandro Trossard, à la base de deux situations de buts dont celle du 2-1. Doublé de Diogo Jota, lequel triple son actif au classement des buteurs.

 

Technique

30.189 spectateurs  – Ref : Jonathan Moss

Buts (assists) : 28e Diogo Jota (Raul Jimenez) 0-1, 34e Maupay (Stephens) 1-1, 36e Pröpper (Trossard) 2-1, 44e Diogo Jota (Jona) 2-2 
Penalty manqué : –
Jaunes : 3 (3-0) Dunk, Burn, Stephens (BHA)
Exclusion :  –
Temps additionnel : 1’ + 3’       


Man of the Match : Diogo JOTA (WW)                                    

Belges : Trossard (BHA) titulaire, remplacé 68e / Dendoncker (WW) titulaire 90’                                                                    

Ex-étrangers JPL : Ryan (BHA) titulaire 90’ ; Izquierdo (BHA) blessé    

 

Stats du match

Possession : 62 % / 38 %                                             

Tirs au but : 13 – 12          

Dont cadrés : 4 – 5
Corners forcés : 3 – 4                                 

Fautes commises : 10 – 7    

Lun 09/12 à 21h00
                                                                   WEST HAM UNITED 1 – ARSENAL 3

Neuf minutes de folie ont suffi à des Gunners à la rue pour rappeler qu’ils possèdent tout de même quelques éléments talentueux et de mettre fin à une série de 8 sorties sans succès.

En dehors de ce laps de temps, les Hammers ont été supérieurs, rien que par leur envie. Bien que vainqueur, Arsenal a touché le fond au niveau de la qualité et de la densité de son jeu, de son ennui, et de ses tricheries, principalement dans le chef de Pépé. Même le Standard aurait pu battre cette équipe fantomatique.
Un match à oublier entre les deux équipes les plus faibles des 7 dernières journées : 4/21 chacune au moment du kick-off.

 

Technique

59.936 spectateurs  – Ref : Mike Dean

Buts (assists) : 38e Ogbonna (Fornals) 1-0, 60e Martinelli (Kolasinac) 1-1, 66e Pépé (Aubameyang) 1-2, 69e Aubameyang (-) 1-3
Penalty manqué :-
Jaunes : 2 (2-0) Cresswell, Snodgrass (WHU)
Exclusion :
Temps additionnel : 5’ + 7’       


Man of the Match 
:  AUCUN !                                    

Belges :  –                                                                    

Ex-étrangers JPL : –     

 

Stats du match

Possession : 30  % / 70  %                                            

Tirs au but : 11 – 10         

Dont cadrés : 4 – 3
Corners forcés : 4 – 3                                 

Fautes commises : 12 – 6                                          

                                                                                         @§#§@
                                              
ENTRE BIG SIX

DERBIES
DERBIES ENTRE BIG SIX

 

Buts belges : –
Assist belge 3 : Vertonghen (Spurs) sur le 3-0 ; Praet (Leicester) sur le 1-4 ; Trossard (BHA) sur le 2-1
Belges « Man of the Match » : –

Laisser un commentaire