4e journée: Aston Villa – Liverpool FC 7 – 2 : une première depuis 1963…

Published by Michel Mawet on

C’est la première fois que Liverpool concède sept goals, toutes compétitions confondues, depuis avril 1963. Il s’agissait d’un match de championnat à Tottenham (7-2)

Les héros malheureux de 1963
Les héros malheureux de 1963...

Résumé, commentaires, analyses, statistiques by Claude Henrot.

Complètement dépités...

4e JOURNEE PREMIER LEAGUE

 

 

Dim 04/10 à 20h15

                                                       ASTON VILLA 7 – LIVERPOOL 2



Face à face
# Liverpool a remporté ses cinq derniers matches de PL face à Villa avec un score cumulé de 15 à 3.
#
L’unique victoire des Villans contre les Reds au cours de leurs 19 dernières confrontations parmi l’élite à domicile date de mai 2011. Sinon 13 défaites et 5 partages. Les Reds restent sur six succès de rang à Villa Park.
#  
Cette affiche détient un record dans l’histoire de la Premier League, elle a produit le plus grand nombre de victoires à l’extérieur (20): 14 pour L’pool, six pour Villa.


                                                                       °o0O§O0o°

Stats d’avant-match 


VILLA
# Le club de Birmingham n’a plus gagné chacun de ses trois premiers matches d’une saison au plus haut niveau depuis l’exercice 1962-63.
# Il y a exactement 120 ans, et ce fut la seule fois, que Villa a aligné trois clean sheets d’affilée en débutant un championnat.
# Sa série en cours de six matches sans défaite en PL est la plus longue affichée par de tous les clubs de l’élite.
# La formation de Dean Smith pourrait remporter trois matches consécutifs en PL pour la première fois depuis avril 2020.
# Les Villans n’ont pas battu un champion en titre de Premier League lors de leurs 18 dernières tentatives à domicile, depuis un succès 2-0 sur Arsenal en décembre 1998. Sinon 11 défaites et 7 nuls.

LIVERPOOL
# Les Reds pourraient devenir la première équipe de l’histoire de l’élite du foot anglais à remporter ses quatre premiers matches lors de trois championnats d’affilée.
# Au cours de ses trois premières sorties de la saison en PL, L’pool affiche déjà 61 tentatives au but. C’est 17 de mieux que tout autre équipe de la division.
# Sadio Mané a inscrit six buts en autant de présences face aux Villans. Un total qui inclut le hat-trick le plus rapide de l’histoire de PL, signé en 2’56’’ par le Sénégalais alors à Southampton (mai 2015).
# Le même Mané pourrait devenir le premier joueur de Liverpool à faire mouche au cours de quatre déplacements de rang en championnat après Daniel Sturridge, lequel avait même marqué au cours de six matches d’affilée away entre avril et octobre 2013.
# Andy Robertson a soit marqué ou assisté lors de sept de ses huit dernières présences dans l’équipe. Il n’y a qu’à Chelsea que l’Ecossais n’a pas figuré pas dans ce genre de stats.

Lawro’s prediction : Aston Villa 0Liverpool 2

                                                              °o0O§O0o°
  
Après la débâcle de Villa park, le Merseyside derby n’aura plus la même saveur
 

L’association van Dijk-Gomez, si performante pendant la majorité de la saison passée, est devenue une calamité depuis le restart.
Et avec Adrian derrière ce duo, c’est une véritable catastrophe.
Cela fait longtemps que nous réclamons Fabinho au centre de cette défense, même s’il n’a pu éviter le naufrage à Villa Park.
Le penalty évident de McGinn sur Salah n’est plus qu’anecdotique.

Après la pause, on a vite compris que l’on vivait une soirée exceptionnelle d’une saison exceptionnelle. On s’est moqué des Citizens qui en ont encaissé CINQ, puis de Man Utd (SIX) et voilà que les Reds en prennent SEPT, et auraient bien pu en concéder une douzaine. Heureusement que Barkley a loupé trois énormes occases en 1re période et que Watkins a frappé sur la transversale à la 84e, sans parler de plusieurs autres opportunités manquées par les Villans.


COMMENTS

Cela devait arriver un jour ou l’autre. Nous le pressentions depuis un moment. Jusqu’à présent L’pool s’en était plutôt bien sorti grâce à l’efficacité de son secteur offensif, l’arbre qui cachait la forêt. Tant que l’on marque un but de plus que l’adversaire, tout va bien, affirmaient certains. Cela ne nous empêchait pas de nous inquiéter dans le sens où la défense à quatre, évoluant très haut, alignée par Klopp semblait complètement dépassée.
A une exception près : lors de la victoire 0-2 a-à Stamford Bridge. Avec Fabinho au centre d’une défense rassérénée et, à la clé, le seul clean sheet conservé par les Reds cette saison. Pourquoi dès lors revenir à la défense passoire qui avait fait aveu de faiblesse ? C’est jouer avec le feu, alors que la preuve avait été établie à Chelsea et saluée par tous les analystes.
Si Virgil van Dijk, devenu l’ombre de l’ombre du meilleur défenseur du monde (le 2e plus cher après Maguire de Leicester à Man U), ne veut plus jouer avec Gomez (et réciproquement), que Klopp les mettent sur le banc. Nous préférerions voir les jeunes tels les deux Williams, aux fantômes de Villa Park mais aussi des autres matches face à Leeds et Arsenal.
Nous n’avons jamais été expert ès tactique footballistique mais, il y a trois semaines, nous avions envoyé un mail à un coach de haut niveau lui posant la question de savoir :
« La défense à quatre que prône Klopp, avec deux centraux qui ne s’entendent pas et deux latéraux qui sont davantage des offensifs, n’est-elle pas dépassée ? Le manager des champions ne devrait-il pas passer à une défense avec trois centraux, renforcée en perte de balle par les deux latéraux ? ». Malheureusement, nous attendons toujours la réponse du maître tacticien qui n’a pas voulu se mouiller. Mais poser la question, c’est déjà y répondre.
En continuant de la sorte, LFC court à la catastrophe. N’importe quel coach un tant soit peu intelligent peut aisément déjouer ce plan caduque comme l’était la défense en ligne basée sur le piège du hors-jeu des sixties.
Il suffit, pour ce faire, qu’un milieu expédie des diagonales vers les ailes, voir de longs ballons dans l’axe, pour que s’engouffrent ses partenaires véloces. On l’avait déjà constaté, un nombre incalculable de fois, face à Leeds et Arsenal. Mais rien n’a été fait pour y remédier.
Errare humanum est, perseverare diabolicum, Herr Jürgen !


Emmené par un excellent Grealish (qu’il est quand il ne joue pas la comédie) et transfiguré par l’arrivée d’Ollie Watkins, Villa s’en est donné à cœur joie. Mais ce scénario catastrophe se serait sans doute également produit face à n’importe quelle autre équipe. Ceux qui ont suivit les prestations de West Ham à Leicester et de Tottenham à Old Trafford y auront probablement songé.

La démonstration de la faillite de cette tactique défensive était évidente dès les premières journées, il ne faut pas attendre les 34 suivantes avant de la  corriger, sans quoi nous pouvons déjà dire adieu à la (re)conquête du Graal.
Une chance dans notre malheur : nous n’aurons pas à subir les quolibets des voisins (absents) lors du Merseyside derby, lequel, en l’espace de 90 mins cauchemardesques, a perdu toute sa saveur.
Imaginez, si les Reds l’avaient emporté hier, ce derby aurait été un sommet entre les seules deux équipes à totaliser 12/12…

Encore un point important que nous avons failli oublier.  On ne débute pas un championnat avec un seul gardien valable. On savait qu’Adrian n’était pas fiable même s’il a fourni quelques bonnes prestations en Cup(s). Toujours est-il qu’il a commis 5 erreurs majeures en une douzaine de rencontres, qui ont coûté autant de buts importants. Soit un nombre identique à celui qu’affiche Alisson, lequel en a disputé 10 fois plus. Dommage pour cet Espagnol tellement sympa au demeurant.
Il faut faire vite, dans les 12 jours, pour acquérir n’importe quel gardien digne de ce nom.

J’en discute avec l’ami Raspi qui répond :

– Adrian avait été trop bon l’an dernier finalement…

Même Liverpool ne peut se passer d’Alisson, Henderson et Mané en même temps…

Le pire c’est Minamino…
– Toi, grand spécialiste des transferts, rappelle-moi combien a déboursé LFC pour l’acquisition du Japonais ?
Neuf millions d’€…

Effectivement, pas cher pour la PL. Mais en déposant un peu plus du double sur la table, LFC aurait pu s’assurer les services d’une excellente doublure pour Alisson. Regarde Villa, il a acquis Emiliano Martinez pur £18m…  Et il y a plein d’autres gardiens de cette envergure de par le monde. Pas un second Karius, bien entendu.
Aah, si Simon…

Watkins, notre bourreau avec Grealish et... Adrian

 COMPOS
ASTON VILLA
 : Martinez ; Cash (80e El Mohamady), Konsa, Mings, Targett ; McGinn, Douglas Luiz (80e Nakamba), Barkley, Trézéguet (87e Traoré) ; Watkins, Grealish

Manager : Dean Smith

L’POOL : Adrian 2,08 – 28 ; Alexander-Arnold 2,33 – 40, Gomez 1,87 –  34 (61e Jones 2,98), van Dijk 2,39 – 44, Robertson 3,13 –  52 ; Keita 2,38 – 46 (46e Minamino 2,96), Fabinho 2,58 – 45, Wijnaldum 2,53 – 47 ; Firmino 2,87 –  47 (68e Milner 3,39) ; Salah 5,04 – 70, Diogo Jota 3,25 – 52

Subs non utilisés : Kelleher, N. Williams, Henderson
Manager : Jürgen Klopp (All)

Les notes en rouge des Reds titulaires représentent la moyenne (sur 100) de celles attribuées par les médias anglais (publiées le lendemain du match).
Les notes sur 10, pour les 14 joueurs, sont celles attribuées par les followers du site de la BBC

Huis clos  – Ref : Martin Atkinson  – VAR : Jonathan Moss
Buts (assists) : 4e Watkins (Grealish) 1-0, 22e Watkins (Grealish) 2-0, 33e Salah (-) 2-1, 35e McGinn (via van Dijk) 3-1, 39e Watkins (Trézéguet) 4-1, 55e Barkley (Grealish) 5-2, 60e Salah (Firmino) 5-2, 66e Grealish (Watkins) 6-2, 75e Grealish (McGinn) 7-2
Penalty manqué : –
Jaunes : 3 (2-1) Douglas Luiz, Nakamba (AV) / van Dijk (L)
Remplacements : 3 – 3  
Exclusion : –
Temps additionnel : 3’ + 3’

Man of the Match : Ollie WATKINS (AV)
Belges : Engels (AV) blessé / Origi (L) sub 90’
Ex-étrangers JPL : Trézéguet (AV) titulaire, remplacé 87e ; Nakamba (AV) sub, monté 80e ; Wesley & Heaton (AV) blessés

Stats du match

                        AV/LFC
Possession : 30 % / 70 %
Tirs au but : 18 – 14
Dont cadrés : 11 – 8
Touchés : 490 – 854
Passes : 285 – 650
Tackles : 15 – 14
Dégagements du camp : 31 – 14
Corners forcés : 2 – 7
Hors-jeu : 2 – 1
Fautes commises : 7 – 10

Stats d’après-match

La défense Red la plus perméable depuis 1937

# C’est la première fois depuis 1962-63 que les Villans remportent leurs trois premiers matches d’une saison.
# C’est aussi la première fois que Liverpool concède sept goals, toutes compétitions, depuis avril 1963. Il s’agissait d’un match de championnat à Tottenham (7-2)
# Aston Villa a marqué sept buts pour la 2e fois dans son histoire en Premier League, après un score de 7-1 contre Wimbledon en février 1995
# Liverpool est le premier champion en titre à encaisser sept goals dans un match de championnat depuis la défaite d’Arsenal à Sunderland en septembre 1953.
# Aston Villa aligne une série de quatre succès de rang à domicile en Premier League pour la première fois depuis octobre 2007.
# Les 11 buts concédés par les Reds après quatre journées de championnat, représentent le pire total du club depuis la saison 1937-38 (11 également)
# Depuis l’entame de la saison précédente, Ollie Watkins (transféré de Brentford) est le meilleur buteur des quatre divisions pros anglaises avec 29 roses plantées. Y compris les deux rencontres disputées dans le cadre des play-offs pour la montée en PL.
# Ollie Watkins est devenu le 10e joueur à signer un hat-trick face à Liverpool en Premier League. Le dernier en date étant Dimitar Berbatov en septembre 2010.
# Jack Grealish n’est que le 2e Villan à réaliser un triplé d’assists dans un match de Premier League, après… James MILNER vs Burnley en février 2010 !
# Mohamed Salah a désormais marqué contre 25 des 26 adversaires de LFC en Premier League. Soit dans 96 % des cas, le meilleur ratio de tous les joueurs de l’histoire du club en PL.


Pour suivre :

Sam 17 /10
PL – J05                                                   EVERTON – LIVERPOOL   

Sam 24/10
PL – 06                                                 LIVERPOOL – SHEFFIELD UNITED

Sam 31/10
PL – 07                                                 LIVERPOOL – WEST HAM UNITED                                               

Categories: Á la uneNews

Laisser un commentaire